Radomyshl

Avez-vous déjà entendu parler de Radomyshl? On est sûr que non! Puisque il y a beaucoup d’habitant de l’Ukraine qui ne l’ont jamais visité et ne savent même pas ce que cache ce nom inhabituelle et tellement mélodieux. Cependant, bien que la ville ait subi la décadence durant une ère soviétique et post-soviétique, elle a gardé l’esprit de la ville antique qui a fortement influencé le développement de la culture ukrainienne, de son histoire, philosophie et science.

Radomyshl

Radomyshl est une petite ville (15 000 habitants) dans la région de Jytomir, à 90 km du centre de la ville de Kiev. Radomyshl est une des plus anciennes villes de Polessié et de l’Ukraine, dont les premières mentions datent de l’année 1150 (en conformité des chroniques Ipatievsky). De tous les côtés la ville est entourée de forêts. Radomyshl est situé au bord de la rivière Teterev, l’affluent droit de Dniepr. Bien qu’il vous semble que l’origine du nom de cette ville est ancienne, ce n’est pas correcte. Ce nom a été attribué à la ville à partir de l’année 1946, étant nommé auparavant Radomysl (à partir du 16 siècle), ou bien plus tôt Michesk (ou Mikgorod) selon le nom de la rivière homonyme. Il existe deux versions de l’origine de ce nom. Selon la première le mot Radomyshl traduit signifie «une idée heureuse», selon la deuxième – la ville a été nommée en l’honneur d’un héro inconnu. On nomme aujourd’hui Mikgorod un arrondissement moderne de la ville dans laquelle des brasseurs produisent leurs bières uniques depuis une centaine d’année.

Comme la plupart de villes d’origine ukrainienne et biélorusse de la région de Polessié, Radomyshl était une ville multinationale. Au cours de plusieurs siècles elle était peuplée principalement des juifs (à la fin du XVIII siècle la population juive faisait 77%), des ukrainiens, des biélorusses, des allemands, des tchèques, des polonais, des russes et autres nationalités, chacune ayant contribué dans l’histoire et la culture du pays. Chaque nationalité avait son établissement religieux .On a construit ici des églises orthodoxes, une église allemande, un synagogue juif et 6 maisons de prières. Il y avait même à Radomyshl un théâtre, une ligne et une station télégraphique, 2 écoles juives et deux gymnases – d’homme et de femme! Malheureusement la plupart de ces bâtiments a été détruite à l’époque soviétique, qui faisait des efforts énormes pour effacer chez des ukrainiens leur mémoire historique. Par exemple, déjà à l’époque soviétique on a ruiné dans la ville la cathédrale de Sainte Trinité qui était une décoration unique et incomparable.

La ville était dangereuse pour l’Union Soviétique athéiste, d’autant plus que selon les mémoires au cours de plusieurs années la ville de Radomyshl appartenait à l’église, plus justement à la Laure Kievo-Petchersk. Le rôle signifiant dans le développement de la ville a été joué par Elisey Pletenetsky, archimandrite du monastère Kievo-Petchersk, qui en 1615 pour des besoins de la laure a construit dans la ville une manufacture de papier (papeterie). La manufacture de papier avait l’importance non seulement pour l’histoire de Radomyshl, mais aussi pour toute l’Ukraine. C’était la première papeterie en Ukraine centrale et orientale (à cette époque-là des manufactures de papier (les papeteries) existaient déjà à Lvov et à Ostrog), qui a ouvert l’époque de l’édition en Ukraine. Le papier était transportait par la rivière Teterev vers la laure Kievo-Petchersk où se passait l’édition des livres. Le papier qui n’était pas considéré comme papier de qualité mais qui était très solide, était utilisé pour l’édition des livres religieux, théologiques, didactique et des livres à l’usage quotidien. Déjà à cette époque on imprimait des filigranes sur chaque page du papier avec les armoiries personnelles de Elisey Pletenetsk. Le 29 octobre 2009 à Radomyshl, dans l’arrondissement nommé Papirnia (Papeterie, manufacture de papier), on a ouvert l’unique en Ukraine monument en pierre sur l’eau en l’honneur de cette personnalité éminente de l’église, l’écrivain et le civilisateur de l’Ukraine. C’est une composition unique qu’il faut absolument voir. Construite en 150 jours seulement sur la rivière Miki avec l’utilisation des matériaux locaux gabbro et labradorite, la composition pèse 5,5 tonnes, a la longueur de 3.4 mètres et la hauteur de 1.7 mètres. La composition représente la sculpture d’un moine assis dans un bateau qui lit un livre avec une bougie à la main. Les ingénieurs étaient forcés de construire une fondation spéciale à l’intérieur de l’étang pour l’installer.

Aujourd’hui sur l’endroit où selon les récits des habitants locaux se trouvait la papeterie (manufacture de papier), se trouve un bâtiment du moulin immense daté de 1902, un seul moulin conservé jusqu’à nos jours qui est considéré comme monument de l’architecture et fierté de la ville. C’est un endroit pittoresque où l’eau passe au-dessus du barrage et tombe par des cascades sur les rochers de granit et continue sa course en dessous du moulin, à travers les prairies en fleurs.

A cette époque on reconstruit le moulin. On projette d’installer un musée privé d’icônes dans son intérieur, le musée ethnographique «Château de Radomyshl». On planifie faire fonctionner la papeterie pour les touristes. Des visiteurs du musée pourront se faire une feuille de papier de leurs propres mains avec des filigranes anciens sous forme de l’armoirie de Radomyshl.

Jadis Radomyshl était une ville dans laquelle le développement de l’industrie était énorme. Imaginez-vous qu’il y a 100 ans dans cette petite ville, sur la surface assez peu importante il y avait 19 usines et manufactures, dont les plus connues sont la production de la bière (qui était demandée à cette époque au-delà de la ville), du verre, des tissus et de la fonte. Aujourd’hui l’industrie dans la ville est représentée par l’usine métallurgique, les usines de brique, des aliments composés, la conserverie qui ne travaillent pas à leur capacité complète.

Business à Radomyshl. Aujourd’hui à Radomyshl fonctionne une usine bien connue en Ukraine l’ensemble de production de la bière et des boissons non alcoolisées «Radomyshl», fondée comme brasserie en 1886 par des frères Albrecht, qui ont amené à Radomyshl de l’Europe non seulement les technologies de production et l’équipement nécessaire, mais aussi des exemples des matières premières, de l’houblon et de l’orge pour leur culture en Ukraine. La production a commencé par une bière classique tchèque Pilsner, et ces collections s’enrichissaient constamment des meilleurs variétés européennes et des recettes personnelles. Après la reconstruction en 2001 on a construit à l’usine deux installations de production des jus et de la bière de blé. On produit ici la bière connue «Pshenitchnoé Etalon» (Etalon de blé), qui a pour la première fois en Ukraine été hautement récompensée dans sa catégorie parmi les autres bières. Aujourd’hui outre ces propres variétés on produits à l’usine la bière très connue en Ukraine de la société Première brasserie privée. La bière produite dans les brasseries de Radomyshl est vendue non seulement en Ukraine, mais aussi en Allemagne, en Bretagne et en Russie.

En 1976 la ville de Radomyshl était portée dans la liste des villes de l’Ukraine possédant de précieux monuments de l’architecture, de l’urbanisme et de l’archéologie.

Il y a des légendes selon lesquelles il existe à Radomyshl des passages souterrains créés il y a une centaine d’année dans les buts de défense. Pourtant des chercheurs locaux des aventures n’ont rien trouvé de pareil pour le moment, sauf de vielles caves pour la conservation des produits alimentaires. Possible, que vous aurez plus de chances?

Сакральный тур в Перу

 

Nous contacter

Société : Ukraine for Business (UB)
Adresse : Kyiv, Ukraine
Téléphone : +38 050 609 27 99
Téléphone : +38 097 361 30 19
Skype : ukraine-for-business

Profil

Ukraine for businessUkraіne for Busіness (UB) rend aux étrangers des services dans le domaine du tourisme d’affaires et des voyages touristiques, de l’organisation des conférences, de la traduction.